fbpx
lettre de voyage rainbow family

Sous l’arc-en-ciel

Chers lecteurs,

Au mois de juin, Alice s’est égarée au milieu des Pyrénées. Elle a séjourné quelque temps dans un lieu des plus inattendus… Un campement de la Rainbow Family, l’une des plus grandes communautés hippies. Derrière notre personnage, deux membres de l’équipe des Lettres d’Alice, qui sont allés sur le terrain à la découverte de cet endroit un peu hors du monde.

Pourquoi une lettre de voyage sur la rainbow family ?

Pour cette lettre, ce sont Pierre et Morgane, moi-même, qui sommes allés sur le terrain. Pour tout dire, elle nous est un peu tombé dessus, cette lettre. Nous étions dans les Pyrénées, et nous avions décidé de prendre un week-end bien mérité entre deux reportages. Notre seul week-end libre en plusieurs semaines ! Nous avons loué une chambre dans une immense maison. Mais alors que nous nous apprêtions à prendre racine, un jeune homme aux habits multicolores a débarqué dans la maison. Oui, celui de la lettre ! Il nous a parlé du rassemblement de la Rainbow Family, à deux heures de là, et nous avons donc décidé de nous y rendre. Nous n’allions tout de même pas manquer une telle occasion !

Et la part de fiction, dans tout ça ?

Vous l’aurez compris, c’est donc dans cette maison, et pas en cherchant des sources chaudes, que nous avons croisé la route de ce reportage, bien qu’il existe effectivement des sources chaudes en Ariège ! Tout le reste n’est que du vécu, puisque nous avons embarqué dans notre fidèle Nevada pour rouler jusqu’au point GPS indiqué dans le fameux e-mail… Nous avons cependant échangé avec de nombreuses personnes, et tout n’a pas pu être mis dans la lettre. Certains échanges sont donc plutôt retranscrits sous forme d’explications générales. Enfin, c’est durant l’été 2021 que nous avons réalisé ce reportage, j’ai donc pris mon temps pour l’écrire ! Il y a sans doute eu cette année aussi des rassemblements de la Rainbow Family en Europe, mais probablement pas au même endroit, car le campement change régulièrement de lieu.

Ce qu’ALice ne vous a pas dit

  • La mystérieuse « dark chai kitchen » : Il y avait parfois d’étranges explications sur de petits panneaux, disséminés ça et là. Le soir, en repartant, nous sommes tombés sur un intrigant « dark chai kitchen : suivez les lumières rouges dans la nuit ». Je suis toujours morte de curiosité à ce sujet, puisque nous n’avons pas eu le temps de suivre lesdites lumières dans la nuit… Ca me hantera certainement jusqu’à ce que je me décide à y retourner.
  • Une sieste accidentelle : il faisait plutôt froid malgré l’été dans ce campement, puisque nous étions dans la brume en altitude. Conséquence malencontreuse de ce climat peu clément, nous avons mal dormi. Ayant tendance à dormir neuf heures par nuit, j’ai donc profité d’un tipi douillet pour faire une petite sieste. Manque de bol, il se trouve que le tipi en question servait ce jour là à la réunion de prise de décision pour l’avenir de la Rainbow Family européenne… J’ai donc dû m’éclipser piteusement au bout d’une petite heure de sommeil bienheureux.
  • Un orchestre sous une tente : certains motivés n’avaient pas hésité à ramener contrebasse, violoncelle et autres imposants instruments à cordes. Comme il a plu presque tout le temps, ils ont fini par donner un mémorable concert sous une tente. Cela n’a pas empêché le public nombreux de danser comme il pouvait en se marchant copieusement sur les pieds.

À bientôt par lettres !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You don't have credit card details available. You will be redirected to update payment method page. Click OK to continue.

Retour haut de page